lundi 21 avril 2008

2e ronde

Aouaye*, who's next, amène-les! Nos Habs ont eu chaud, mais surtout nous autres! À c't' heure, on peut recommencer à croire en la Coupe. Les Flyers ou les Rangers? Il y a presque 7 mois que le petit Carey était Priceless et que la ville était hockey. Rien n'est plus vrai que cela aujourd'hui, The Gazette avait raison. Dans notre foyer, la superstition a même pris le dessus, histoire d'aider comme on peut, avec nos moyens, les membres de notre équipe préférée, alors qu'ils sont épuisés et blessés. Superstition et pratique vaudou : depuis le début des séries ou plutôt la fin de la saison régulière, j'ai commencé à revêtir mon jersey des Canadiens, celui-même appartenant à mon tout premier chum alors qu'il n'avait que 8 ans. Je suis plus petite que lui et Dieu sait, le chandail me fait. Il a un peu jauni mais il me fait. Sauf que lors des 3 dernières games (avant ce soir), les Habs ont perdu; mon chum m'a demandé de ne plus le porter, ça devait porter malheur. Entendons-nous bien : mon chum ne m'a pas demandé de me déshabiller, non, car l'esprit n'était pas à la fête (se faire éliminer par les derniers de la division, c'est plutôt humiliant - mais ces jours-ci, les Bruins ont tellement bien défendu leur territoire). Ce soir, je n'ai pas mis mon jersey et la Sainte Flanelle a gagné pendant toutes les 60 merveilleuses minutes de la game, au grand délire de la foule du Centre Bell, des politiciens dans la foule, de la rue Ste-Catherine, de la rue Jean-Talon, de Montréal, , de Trois-Rivières, de Chambly, de Rivière-du-Loup, de Gaspé, de Val d'Or.

Erratum : la ville n'est pas hockey. En fait, la province est hockey. Attendez, respirez par le nez, il en reste pour quelques semaines, si tout va bien. Maudit qu'il fait chaud...


Go Habs Go!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Une fan, vous dites? J'y aurais pas pensé moi-même.

* envoye, en'oéy, an waye, an ouaye, aouaye, ok là?

commentaire du lendemain matin : 8 heures 18. Évidemment, il y a eu de la casse. On grandit, mais on ne vieillit pas. Quelle merde cette foule! On sait vraiment pas se tenir en société...

1 commentaire:

Zoreilles a dit...

Je veux oublier la casse à Montréal au plus vite, je peux pas croire qu'on est niaiseux de même. Je veux me rappeler le 7e match, la victoire du Canadien, les familles et amis rassemblés dans la partisanerie, les explosions de joie, les danses endiablées sur les divans, dans les sous-sols, les garages et les salons, les cocolles viriles et brutes, les bines sur l'épaule, les gros rires gras, je veux juste me rappeler des « Go Habs Go ».