dimanche 15 mars 2009

l'érotique prolifique

je vous annonçais il y a quelques jours à peine que j'allais écrire du cochon. Et bien voilà qui est fait ayant rédigé 3 billets de Q, en 3 jours. On ne peut pas dire que l'inspiration me manque. J'ai dit à l'homme chat hier que j'écrivais de la nouvelle cochonne; il m'a répondu "mais pourquoi?". L'embarras, vous savez, s'exprime de drôles de façons des fois... "Mais pour le fun, voyons, c'est agréable, c'est très libérateur..."

Je lui ai fait lire. "Et puis, demandai-je, tu vois des images?" "C'est drôle. C'est bien écrit...

Tu pourrais vendre ça à Playboy, ou disons Hustler, parce que c'est un peu plus hardcore." Ouain, me dis-je, faudrait que ce soit en français. Disons, Hustler France.

Ç'a pris 2 secondes avant qu'on éclate de rire, l'homme chat et sa blonde. Non mais, t'imagines : "que faites-vous dans la vie demoiselle? - Je suis banquière, auprès des professionnels de la santé. Et puis pigiste aussi. Pour Hustler France."

Je disais à mon chum qu'il était beaucoup plus facile d'écrire de l'érotique que du politique ou du philosophique. Le sujet est en effet fort inspirant et des fantasmes, on en a plein d'emmagasinés. Ce que je trouve le plus difficile, c'est le vocabulaire. Disons que cela tourne toujours autour de 3 ou 4 mots; ça manque d'une certaine richesse. Je ne cherche pas la sophistication puisque, avouons-le, j'ai le verbe cru et relativement vulgaire. Mais au moins : un peu de variété!

Alors, je dois me mettre à la lecture des classiques de l'érotique. À part Histoire d'O, je n'ai jamais lu d'érotique. Il n'est pas trop tard pour apprendre. Et puis les mots, on les aime, ils sont faits pour nous parler, de tout et de rien.

Bientôt, je reviendrai vous écrire sur des choses moins futiles mais toutes aussi agréables : vino, bouffe, été, patio, terrasse O'Bar, l'homme chat, bb poilu et mes enfants ados qui quittent la maison.

3 commentaires:

Zoreilles a dit...

Hé bien, c'est vrai que t'es prolifique, je viens d'aller faire un tour dans ton « détour charnel » comme tu l'appelles, et le moins qu'on puisse dire, c'est que t'es inspirée!

C'est un nouveau genre littéraire que tu expérimentes? Et ton chum te lit? Va-t-il falloir que je donne dans la littérature érotique pour que Crocodile Dundee daigne enfin me lire!!!

Non mais je vais te faire une confidence... Dernièrement, j'ai surpris Crocodile Dundee à mon ordinateur, il ne m'avait pas entendue arriver. Il est devenu tout gêné quand j'ai vu sur quelle page était l'écran, lui qui va uniquement sur les sites classés dans mes favoris, le site de Google Map étant son préféré, les rares fois qu'il est l'ordi.

Non, il n'était pas sur un site porno ou de gambling ou rien de ça mais... je te le donne en mille...

SUR MON BLOGUE!!!

Dominique a dit...

Hey! Bravo! Me voilà une double fan de tes blogues! Et un peu jalouse par-dessus le marché... c'est que je caressais aussi l'idée de lancer un blogue porno un jour... mais tu es plus inspirée que moi ces temps-ci, alors si tu veux emprunter mon dictionnaire érotique pour élargir ton vocabulaire (je comprends très bien ton problème), ne te gêne surtout pas, ça me ferait plaisir qu'il serve un peu!

modotcom a dit...

--- Bonjour Zoreilles : d'abord mille bisous! Tu es trop rare ces jours-ci, je m'ennuyais de toi!

Bon : si j'expérimente un nouveau genre littéraire? Non, plutôt, je continue à écrire spontanément ce qu'il y a dans ma tête, comme cela vient. Mon chum non plus ne me lit pas, mais quand il me surprend à l'ordi ces jours-ci, il me demande si j'écris des nouvelles cochonnes et ses yeux se plissent un instant sur l'écran pour essayer de lire. Ce qui intéresse les hommes, franchement...

---Dodo : arrive quand tu veux, il y a de la place en masse pour tous sur la toile! Ton dictionnaire érotique, certainement; j'en ai grand besoin. D'ailleurs, s'il n'est pas loin de toi, je pourrais te l'emprunter dès vendredi si on se voit pour le souper (attends, je t'envoie un email). Bisous!!!