jeudi 25 juillet 2013

hiatus VI

errer entre 
la vie et l'ailleurs
entre l'ici et l'au-delà
entre le connu et l'aventure
et ne préférer que la pénombre
parce que justement
on n'y est pas
étirer le chas de la folie
pour échapper à la vie
à la douleur incontrôlée
se fondre dans le brouillard
des yeux embrumés
se taire les lèvres scellées
de n'avoir aucun mot 
aucune idée
le corps rempli de vagues
l'émotion indicible
qui mourra étouffée
par le sommeil réel
celui qui violemment
réveille.

Aucun commentaire: