samedi 20 juillet 2013

sense and sensibility


titre emprunté à vous savez qui
publié anonymement en 1811

je vous préviens de suite
que le titre n'est qu'un emprunt
et que ce billet n'a rien à voir
avec une histoire romantique
du dix-neuvième anglais
ni la prose de dame austen

ce sont plutôt les mots
sense (raison) et sensibility (coeur)
qui traduisaient
le mieux mes idées matinales

dans une troupe
un groupe une équipe une division
il y a souvent un médiateur
au travail c'est le rôle
du gestionnaire de l'équipe
une personne rarement bien outillée
pour régler une situation problématique
impliquant toujours des êtres humains

dans la maisonnée
c'est la mère ou le père
qui à vingt ans
doivent pouvoir gérer
la sensibilité et le chaos
de démons déraisonnables
mais ô combien adorables

dans la vie adulte
qui a l'art de broder compliqué
le psychologue est un médiateur
bien placé pour conseiller
car il n'est pas partie prenante
dans la relation émotive

la balance que je suis
haït le conflit
je fais toujours l'avocat du diable
pour tenter de rallier les gens
pourtant en ce faisant
j'ai l'air de confronter
les idées de mes interlocuteurs
avec le temps j'apprends
l'art difficile
de me fermer la yieule
parce que de façon naturelle
les gens qui m'entourent
vieillissent autant que moi

est-ce mon opinion qui compte
veux-je à tout prix 
que tout le monde soit d'accord
est-ce que je vise l'unanimité
qui pourtant ne se peut pas

ainsi donc 
à défaut de pouvoir rallier
il faut savoir tolérer la différence
se draper d'humilité
observer apprendre participer
on apprend à apprécier la différence
et en tirer partie
n'est-ce pas ainsi qu'on enrichit sa vie

dans un groupe volontaire
c'est simple
on peut même s'en aller
quand cela ne nous convient plus

l'humain est libre de ses choix
et il choisit presque tout
croyez-moi

qu'en est-il alors en amitié
en amour et en famille
dans ces relations que l'on veut durables
et qui sont si bonnes pour le coeur
nous n'avons pas ce choix
de quitter à qui mieux mieux
nous devons nous adapter
écouter et évoluer
prendre le meilleur
et en donner autant

l'amitié l'amour et la famille
commandent donc l'ouverture
le respect et le risque

elles commandent même
le compromis des fois
car on sait qu'à quitter
on aurait trop à perdre

maman dit qu'une relation
commence avec deux pierres accidentées
qui à force de se côtoyer
finissent rondes et lisses
créant ainsi la douceur de la vie

notre coeur a ses raisons
et notre raison
est la meilleure guide
dès lors qu'elle a du coeur.

1 commentaire:

Dominique a dit...

Pas simple les relations humaines. C'est peut-être pourquoi les humains sont si fascinants...