samedi 3 août 2013

aimantés



je pars aux six semaines ailleurs
à deux cents kilomètres d'ici
vers l'est ou vers l'ouest
pour travailler deux jours là-bas
je couche à l'hôtel
et puis je m'ennuie de lui

l'homme-chat et moi
vivons au quotidien
un amour tendre et serré

s'il fallait qu'il m'annonce
qu'il doive s'exiler six mois
en indonésie ou en alaska
mon coeur s'arrêterait là

mon réflexe serait de le suivre
pour ne pas briser ce cordon divin
serions-nous aimantés
par l'amour qui grandit
lorsque nous nous éloignons
l'un de l'autre

dans un horizon de temps fini
deux jours une semaine
la vie de couple en solo
s'organise bien
avec sa finitude rapprochée

mais six mois
un an deux ans
comment vit-on cela

me viennent en tête
trois exemples proches
de couples ayant vécu
physiquement séparés
pendant de longues périodes

mes amis j and m
amourachés à montréal
puis vivant à distance
lui ici elle en europe
lui d'aller étudier et travailler là-bas
les deux de revenir ensemble vivre ici
du transatlantique et du web
pendant des années

ma patronne et son amoureux
de plus d'une vingtaine d'années
vivaient séparés
alors qu'il contractait la chine
à grands coups de séjours
pendant qu'elle travaillait autonome
et qu'elle apprenait les langues
on le voyait des fois
ils se rejoignaient
en estrie ou en suisse
pour un concert de cécilia
au lac leman
pour fêter ses cinquante ans

pa' est parti travailler
en californie
au début des années quatre-vingt-dix
il avait le choix de toronto
ou les états-unis
il a choisi la double citoyenneté
c'est un réflexe organique
d'immigrant éternel

ma' vivait alors avec le frérot
qui finissait son université
soeurette et moi
vivions déjà nos vies adultes
j'avais fait des fils
que mes parents avaient déjà connus

ma' faisait sa vie de femme mariée
trônant en reine dans son patelin
avec travail et activités
nombreuses elles étaient
alors que pa' découvrait
les great outdoors californiens
en randonnées tous les week-ends
il apprit à courir
et regagner la force physique
il s'adonnait à ses passions
l'aventure la musique et la lecture
il venait nous voir à montréal
pendant les fêtes
ma' le rejoignait annuellement
pour des vacances en amoureux
c'était les premières fois
qu'ils étaient seuls
depuis qu'ils avaient fondé une famille
trente ans auparavant

ma' partageait la calligraphie
avec son doux chéri
alors qu'il lui fit découvrir
les plus grands paysages terrestres
elle le rejoignit finalement
aux moins cinq ans plus tard
et ils vécurent heureux
dès lors en amoureux

un couple bien établi
dont chaque élément est riche
autonome et doté d'amour
a beaucoup à donner
lorsqu'il se retrouve

j'adore mon quotidien amoureux
il me manquerait sûrement au début
pour laisser la place
à un quotidien individuel
amoureux et généreux
il y aurait de la technologie
des communications longue distance
il y aurait des avions
et la puissance des aimants
et des retrouvailles douces et tendres.

j'écris ces mots alors que l'homme-chat
a la tête reposée sur mes mollets
il me serait bien difficile
de me passer de cette tendresse quotidienne.

Aucun commentaire: