samedi 24 août 2013

#familia


nowel 2010
depuis j'ai deux  neveux
et j'ai encore une grand'ma'
de quatre-vingt-quinze ans
que j'aurai la chance de voir bientôt

personne ne me demande jamais
comment va ma famille
on m'a demandé
comment allait mon père
on me demande des fois
comment vont mes gars

crisse qu'est gênante celle-là

en fait je sais pas comment ils vont
hier j'ai failli les appeler
pour faire rapport à mes parents
que je verrai bientôt

comment vont tes gars

la dernière fois que je les ai vus
c'était au retour du jeune du japon
en juin en juillet en quoi

la dernière fois que j'ai vu
mes parents
c'était en décembre

la dernière fois que j'ai vu
ma soeur
c'était il y a deux semaines

la dernière fois que j'ai vu
mon frère
c'était je ne sais plus

je ne connais aucun
de leur numéro de téléphone

voilà comment va ma famille

et la vôtre

cet été
mes parents reçoivent
tour à tour
chez eux au bout du continent
mon frère ma soeur et moi
avec les flos respectifs
mais plus les miens qui ont leur vie

est-ce parce qu'ils ont leur vie
que je ne m'y impose pas
est-ce parce que j'ai la mienne
qu'ils ne s'y imposent pas

c'est comme ça

plus jeunes chez ma' et pa'
pas de becs pas d'étreintes
c'était comme ça

depuis que je suis adulte
mes parents sont mes idoles
esprits libres et ouverts
sans préjugés aucun
et d'une grande générosité
sans compter  l'exemple
de la culture et de la discipline

je les admire
comme j'admire ali

je les aime
comme pleurer quand pa' était malade

est-ce cela la famille

depuis que pa' est malade
et qu'il a reçu
de nombreux témoignages d'amitié
de partout dans le monde
ma' tient un journal de son état
au début pour surveiller
la progression de sa guérison
comme un journal médical
ensuite pour simplement
donner des nouvelles
je la lis religieusement
lui découvre un talent d'écriture
un certain humour
et une grande sensibilité

j'ai quarante-cinq ans
je découvre ma maman

quand les fils ont fait
le mural avec moi
ils m'apprenaient
une vision sur l'art
j'étais sur le cul d'admiration
de ces petits garçons

je suis également
une fan finie
de ma tendre soeur
et de mon frérot hyper créatif

peut-être en est-il ainsi

la famille se révélant
à nous tranquillement
occultant le quotidien déchiré
de l'élevage de l'être humain
et dévoilant des trésors de talent
que l'on reçoit en cadeau
au compte-gouttes
comme mille et une garanties
d'un bagage génétique précieux
à savourer à travailler et à chérir

quand t'as une famille de même
tu la gaspilles pas.

Aucun commentaire: