samedi 7 décembre 2013

la plus importante des petites voix



l'instinct m'a rarement trahie
sûrement parce que
je m'arrangeais pour
justifier mes décisions
n'empêche qu'il m'a fait avancer

séguin disait jeudi
qu'il n'essayait pas de justifier
ni de comprendre
pourquoi il faisait ce qu'il faisait
il y avait un fil et des idées
qui le traversaient
il les livrait avec les outils
qu'il avait
la peinture
l'écriture
le cinéma
la chasse
la famille
la ferme

je crois que nous avons
la responsabilité
de décider
si petits soyons-nous
dans l'univers
rien ne sert de comprendre
pourquoi on existe
et quel est notre rôle
en ce monde
nous avons la responsabilité
de dire oui à l'instinct
il n'a qu'une fonction
que l'humanité se perpétue

sinon serait prétendre
que je sois plus intelligente
que l'orignal
qui évolue en forêt
depuis des millénaires

l'instinct me fait dire oui
des fois on me regarde de haut
en trouvant
que je pousse
que je suis pressée
que je me prends pour une autre
que je prends des risques
et pourtant c'est si simple
la porte est là
je l'ouvre
je découvre
j'évolue
who cares vers où

je pense à mon chum alain
qui s'en retourne dans l'ouest
vérifier s'il en a encore envie
s'il a eu raison
il y a presque dix ans
de choisir la voie
c'est son instinct qui le pousse
et il a raison
il aura la réponse

c'est notre coeur qui veut
et notre esprit
réagit plus vite
qu'on en a conscience
car nous avons vécu
l'esprit sait par
expérience
que nous pouvons
y aller
mais c'est un muscle
il faut se pratiquer
si on n'ose
jamais traverser
la barrière hostile
de la crainte
l'esprit ne sait pas

il n'y a rien pour rien
sinon poussière
alors pourquoi réfléchir
de midi à quatorze heures
sur la façon
de mettre
un pied devant l'autre?

Aucun commentaire: