samedi 14 juin 2014

un à la fois




les montagnes accouchent des souris
mais les souris n'accouchent pas des éléphants

le fromage se mange une bouchée à la fois
et au prix d'efforts renouvelés

j'annonçais cette semaine
mon quatrième retour aux études
ayant été acceptée au certificat
en sciences comptables
programme de pré-requis
pour entamer l'agrément national
des comptables professionnels

c'est un gros projet
quand on le prend dans son ensemble
l'obtention d'un titre professionnel dans cinq ans
et des études sans arrêt d'ici là en travaillant

mais un chum a dit récemment
qu'il faut découper chaque projet
en de petites tâches

la souris n'accouche pas d'un éléphant

j'ai voulu abandonner le projet
quand j'ai réalisé qu'il me prendrait cinq ans
je me suis demandé si ça valait la peine
valoir la peine signifie qu'il y a un sacrifice
mais qu'est-ce qui est sacrifié au juste
si on poursuit un projet qui nous intéresse

puis je me suis dit
que si je commençais
peut-être je finirais
et bien avant la fin
chaque pas complété est une fin en soi
si je finis deux cours
ce seront deux cours de plus
que ceux qu'on n'entame jamais

quand je regarde dans mon rétroviseur
de quarante-six ans
je vois très bien que j'ai fait une chose à la fois
suivie d'une autre

ma vie est une suite de décisions
une prise d'information
un formulaire complété
d'autres scannés
un envoi par courriel
un paiement par carte de crédit
une admission
une inscription à un cours
une lecture un travail une lecture un examen
une note
et encore
une journée de travail
une paye
un projet
une promotion
et encore
un coup de peinture
un tour de vis
un tour de pick-up
un bail signé
un chèque de loyer
une patte crèmée
un bas et un soulier de course
l'autre pied
un dossard
une médaille
et encore

je me suis dit la semaine dernière
crisse chu rendue là

ben oui toi à force de

mais non y a rien là
la souris n'a pas accouché de l'éléphant
elle a juste fait un pas avant le suivant.

Aucun commentaire: