samedi 5 juillet 2014

alma mater


anita roddick
fondatrice du body shop

janie duquette a écrit un livre
sur le leadership au féminin
pas comment la femme se taille une place
au sommet avec les gars
pour ça on essaye de se battre comme eux
faire ci faire ça porter le masque de la dureté
et au bout à 80% dans sa job
80% dans sa famille
pis 80% dans son couple
on fait du 240
et un burn out

on peut pas se battre comme un gars
on peut se battre comme une fille
en fait on doit pas se battre
on nourrit nos forces
et les femmes en ont beaucoup

janie duquette a écrit un livre
sur quoi faire avec le pouvoir
elle a parlé de tous les talents féminins
l'empathie l'authenticité
la sensibilité l'intuition
et elle a dit que nous ne devions pas
perpétuer les systèmes de performance actuels
que nous avions la clé pour changer le monde
de façon à rétablir l'équilibre
que nos talents sont prisés dans la société actuelle
où les clients sont conscients
et qu'ils choisissent de plus en plus avec leur coeur
que nous pouvions revenir à des choses simples
à un équilibre de vie
où le plaisir a sa place
autant que le professionnalisme
où la conscience sociale et environnementale
sont aussi importantes
que la sécurité pécuniaire

j'ai beaucoup aimé
sa conférence de jeudi matin
ça m'a tant parlé

et puis hier
je suis entrée à quatorze heures
dans une salle bondée
de vice-présidents adjoints
réunis depuis le matin
échangeant des stratégies d'affaires
et comment tel staff était coté rouge
parce que ses chiffres n'y étaient pas
j'allais faire ma présentation
à mon tour et je me disais
zut ces gars n'avaient pas vu de femmes
depuis plus de six heures
quelle triste journée vous y pensez

comme chaque femme
j'ai la capacité de changer le monde
une robe un pantalon une décision
et un sourire à la fois
il n'en tient vraiment qu'à moi!


Aucun commentaire: