samedi 23 août 2014

sandwich wasabi



avant mon départ en vacances
était publié un article
sur la génération sandwich
celle qui élève des enfants
en même temps qu'elle prend soin
de parents vieillissants

je me suis dit alors
fiou ce n'est pas mon cas
car j'ai élevé les miens
comme louve dans la forêt
avec bien peu de choses
alors que j'avais vingt ans
et que je ne générais pas
les revenus que je gagne aujourd'hui

je comprends que les adultes
ayant des enfants dans la trentaine
ou la quarantaine
ont normalement plus de moyens
pour élever leurs ouailles
et que les enfants deviennent
une charge financière importante
école université sports cadeaux et activités
ce serait le cas si j'avais d'autres kids maintenant
je parle évidemment des parents
qui travaillent à revenus stables
avec les obligations quotidiennes que cela entraîne
je sais aussi que beaucoup
vivent dans la précarité
et que la question ne se pose même pas

mes flos ont décidé
de voler de leurs propres ailes
vers dix-neuf ans
je n'ai à charge aucune étude universitaire
je n'en aurais pas eu les moyens alors
mes fils auraient été logés et nourris
mais auraient payé leurs études
ou alors ils auraient fait comme moi plus jeune
partir et gagner leur vie
et c'est bien ce qu'ils font

cela fait donc près de cinq ans
que je suis encore une ado
vivant sans enfant
et avec des parents indépendants
et c'est maintenant
que je dépense mes énergies
à construire une retraite
c'est étrange non
je suis insécure de la retraite
comme près du tiers des canadiens sondés
dans l'étude ayant mené à l'article susmentionné
je ne veux plus d'hypothèque
je veux pouvoir vivre jusqu'à cent trois ans
en ne travaillant à ce moment
que de temps en temps

quand j'ai grandi enfant
deux familles chinoises
vivaient avec leur grand mère
il me semblait à l'époque
qu'elles étaient vieilles
bien plus que mes parents
lorsque mes enfants étaient petits
vieilles comme s'il fallait en prendre soin

j'ai dit souvent ici et ailleurs
que mes parents étaient des forces de la nature
eh bien ce sont aussi des humains vulnérables
si ma' tombe avant mon père malade
ce sera la catastrophe
en fait c'est dans le domaine du possible
mais ma mère étant forte et en santé
nous exempte du concept du besoin
elle veille au grain

alors qu'ils vivent de façon frugale
et sans revenus importants
à plus de soixante-dix ans
mes parents continuent à défrayer leur coût de vie
et au moins un voyage par année
pour nous visiter
des fois maman travaille un peu
quand c'est noël ils nous offrent
des enveloppes rouges
avec quelques billets américains

les dernières fois
où j'ai visité la californie
j'ai offert mes premières enveloppes rouges
c'était à ma grand mère
de plus de quatre-vingt-dix ans
qui visitait aussi
à son âge vénérable elle doit être assurée
que les petits prendront soin d'elle
c'est normal
elle en a élevé une tralée
je n'en ai donné que deux à l'humanité
je ne peux pas espérer

mais quand donc commence-t-on
à prendre soin de ses parents

je sais vous me direz
cela viendra bien assez vite
je me pose la question
car ils sont si loin
ils ont eux-mêmes grandi loin des leurs
dans d'autres continents
n'étant pas au chevet
de leurs parents malades
est-ce qu'on continue de vivre sa vie
comme si chacun pouvait prendre soin de soi-même
est-ce une question à poser
sauront-ils y répondre
je ne sais pas ce qui est normal
l'homme-chat dit suis ton coeur
mais mon coeur a peur
il ne veut pas savoir

heureusement qu'il y a mon esprit
pour m'y préparer.

Aucun commentaire: