samedi 26 avril 2014

brioche de chair


natacha ivanova
the game room, 2008

mon corps de femme à l'infini
chaque jour de ma vie

je le regarde
je le lave
je le frotte
je le crème
je le parfume
je le gaine
je l'habille
je le nourris
je le soigne
je le protège
je le montre
je le promène
je le caresse
je le muscle
je le fortifie

on le caresse
on le pelote
on le regarde
on le désire
on le menace

cela fait longtemps
que mon corps de femme
n'a pas été menacé

un pelotage dans le métro
jeudi matin
m'a confirmé
que je savais me défendre
et j'en étais rassurée

hier soir au gala
les robes étaient belles
pour une première fois
je n'ai pas trouvé cela
ni vulgaire ni flashy
je me suis dit que c'était peut-être
parce que je vieillissais
et que j'étais juste bien
je ne m'en faisais pas
de ce dont j'avais l'air
je me sentais belle

sur la piste de danse
mon corps savait faire
et il était heureux
et lorsque je conduisais
au centre-ville au retour
mon corps de femme
savait encore crier
le désir

c'est le retour du printemps
qui me fait écrire sur mon corps
un état de sensualité globale
convié par la légèreté
des vêtements
il y a moins d'un an
après arcan
je retraçais mon parcours
de self-consciousness
et je me dis
qu'il est bon d'être femme
on ne change pas beaucoup
au fond
mais on s'aime davantage
de jour de jour.


samedi 19 avril 2014

à votre service



nous parlions hier des serveuses
sous l'angle de la conversation
ça m'a fait penser de vous parler du tip

je suis une over tippeuse

en fait je tippe généreusement
tous les services de luxe
de la vie moderne

à ne pas confondre
avec les services essentiels
dont je ne pourrais m'acquitter moi-même
comme le dentiste
le transport en commun
l'assureur
le banquier
le médecin
le couvreur de toit
vous comprenez

j'appelle services de luxe
tout ce qui me fait plaisir
et dont je bénéficie passivement
plutôt que de le faire moi-même
en tête de liste le restaurant dont j'abuse
puis le taxi que j'aime
le livreur de couscous
autant que d'ikea
autant que le déménageur peu importe la date
la coiffeuse tantôt
ainsi que la shampouineuse
si elles sont trois
à me faire du bien au crâne à matin
elles seront trois tippées
la fille qui prépare mon babel fromage suisse
quand je suis paresseuse de déjeuner chez moi
les barrista au club social ou chez gentile
le camelot quoi que c'est complexe
parce que je ne le vois jamais

pour moi qui ai accès à ces services
tipper est mon appréciation infinie
je suis tellement reconnaissante
de pouvoir compter sur la myriade de gens
dont la profession est de servir
cela me rend la vie si agréable
si souvent
plus que du lavage de conscience
judéo-chrétien
c'est de la gratitude pure et simple

je dis merci et je tippe
pour rien de moins que du pampering
de ma personne
rien de moins
que du luxe.


(parenthèse :
je n'aurai jamais de femme de ménage
luxe de la vie moderne à son paroxysme
je ne saisis pas sans malaise 
ce qui me rendrait importante
au point de ne pouvoir ramasser 
mon bordel moi-même
à ce stade
ce ne serait plus une question de tip).

samedi 12 avril 2014

tempus fugit hora volant



le temps libre
est celui
où l'on échappe
à nos obligations

vois-tu comme il est rare

ce n'est donc pas le vendredi soir
car samedi matin
tu vas chez home depot
ni dimanche matin
car t'as une date de course

bien sûr tu aimes ce que tu fais
bien sûr tu échappes à la mort
car tu te réalises
mais tu ne te reposes jamais
jamais fuck all

le temps libre
est celui
qui arrive par accident
quand tu es malade
mercredi matin
et que tu es autorisé
à ne pas répondre
pendant que la vie fonctionne
en parallèle

c'est celui de la semaine de vacances
celle où rien n'est planifié
by the way
es-tu sûr que rien n'est planifié
zéro cadran

le temps libre est rare
je le meuble
car je veux bien en profiter
je ne veux pas le gaspiller

je suis économe
je ne gaspille pas
les ressources que je possède
je m'empresse de les utiliser
pour vivre
pour me réaliser

le temps le plus libre
est celui où je suis entre parenthèses
quand je quitte le bureau
et je marche vers le métro
où personne n'a le droit
de me joindre
je suis entre deux
ni ici ni là
un twilight zone de la vie
je suis à moi-même

vois-tu comme il est rare
le temps libre
vois-tu comme il est essentiel
de s'accorder
de nombreuses parenthèses
du temps à soi

vive les buffers de la vie
ceux qui nous régénèrent
vive le foirage royal
sans recette ni pinceau
vive la paresse occasionnelle
gaspillons écoulons

carpe the fucking diem
sans programme aucun
just relax
let it go.


samedi 5 avril 2014

la touche alpha



je suis amoureuse du désir
c'est la sensation
que je ressens le plus souvent
envers les hommes
celle qui me confirme
ma place anthropologique
dans l'univers

ce n'est plus maintenant
cette chose que j'ai plus d'une fois
confondue avec l'amour
et qui m'a fait souvent passer
pour une folle
brisant des couples
brisant mon ego

j'aime avoir les jambes qui fondent
en regardant
don draper pixellisé
pas jon hamm
mais bien don draper
le mauvais
le complexe
il y a vingt ans
au kiosque à journaux
j'ai mouillé entre les jambes
en voyant tom cruise
sur papier glacé
c'était après top gun
je ne savais pas
sa taille réelle
quelle est-elle sa taille réelle
protégez-moi
je ne veux pas savoir

j'ai désiré pkp
quelques secondes hier matin
je le regardais dans les yeux
il avait l'air trouble
et puissant
j'ai désiré harper
ses yeux de métal
je l'ai imaginé au lit
j'ai sondé son magnétisme
j'ai voulu dans mon corps
tant de bourreaux
tant d'hommes sombres
je suis molle
du mâle alpha

le désir est ancré
dans mon esprit d'abord
il n'a rien à voir avec le corps
qui ne fait que réagir
comme une bête sans tête
et la merveille
de la chose
c'est sa violence magnifique

je joue souvent avec le désir
à la limite
de la convenance
ce n'est plus dangereux
car je sais maintenant
que je n'aime que cette partie
et nullement là où elle mène

j'aime le fantasme
et j'aime qu'il le demeure
j'aime croiser
des regards
frôler des peaux
avoir les joues chaudes
le ventre chaviré
avoir les rêves charnels

je remercie les medias
de pourvoir mon univers
d'aussi pervers spécimens
je remercie la stm
de transporter
d'aussi magnifiques usagers
je remercie les designers
de dessiner d'aussi masculins
trois pièces

je veux ressentir
le désir pervers
et le corps vivant
aussi longtemps
que je sache réfléchir.