samedi 21 mars 2015

prendre racines


hilaria baldwin dans son quotidien
vrksasana

il y a pleins de choses
que je ne sais pas faire avec mon corps

tout ce qui implique la force
de mes abdominaux
est un échec avoué
après trente secondes d'effort
je capitule de façon violente

je ne sais pas faire la première position
ni le grand écart
même si je sais joindre
mes deux mains dans mon dos
l'une au-dessus de l'épaule
et l'autre en-dessous

je ne sais pas tenir en équilibre
sur un skate board
je m'en suis donné le défi
à l'automne deux mil treize
il faut reprendre cet exercice

je n'ai pas essayé récemment
de tenir sur ma tête
mais ce n'est pas un obstacle
à la vie courante

je ne tiens pas debout
sur un ballon
je ne saurai même pas comment l'enfourcher

mais ce qui depuis
mil neuf cent quatre-vingt dix-huit
me fait le plus honte
c'est de ne pas savoir tenir en équilibre
sur une seule jambe

cela fait quinze ans
que je pratique le yoga sporadiquement
j'aime le iyengar et ses postures rigoureuses
mais j'aime aussi ce que je fais maintenant
les vendredis midis au bureau
de la petite détente bêbête
avec des simili postures momolles

mais même dans le bêbête
je baisse la tête
lorsqu'une douzaine en rond
nous faisons la pose de l'arbre
et que je n'arrête pas de déposer mon pied
le reprendre le recoller sur ma jambe
trembler lever les bras au ciel
fixer mon regard sur le mur
trembler retomber commencer
j'essaye tant de me concentrer
je trouve des techniques
mais je ne reste pas immobile
pendant plus de deux secondes

la prof disait qu'il fallait sentir
son ancrage à la terre
il s'agit de la posture de l'arbre
la belle vrksasana
et quelqu'un sur facebook me disait
qu'en tant que balance
il était normal que je ne sois pas ancrée

quand même c'est un corps
quand même je tiens très bien en équilibre
dans un métro en mouvement pendant huit stations
mais dès qu'il s'agit de lever un pied
je frétille et je tombe
je pèse trois cent cinquante tonnes et je penche

je manque vraiment de volonté
okay
m'en vais réessayer
de me regrounder
un pied à la fois
sans rire
ni pleurer.


Aucun commentaire: