vendredi 15 mai 2015

at war


hermann nitsch
et ses mises en scène du sacrifice
et du châtiment collectif

mon coeur saigne
il saignait en avril 2013
il saigne aujourd'hui

je ne pense qu'à son visage
je ne pense qu'à ça
qu'on termine sa vie de façon irréversible
alors qu'il a l'âge de mes fils

il a tué
on ne peut le nier

pourtant turcotte
je l'aurais condamné franc sans réhabilitation

pourquoi donc suis-je mitigée
c'est mon coeur de mère
c'est celui qui instinctivement me dit
que c'est instrumentalisé
que ce n'est pas vrai
qu'un enfant de l'âge de mes fils
ait des visées destructrices
ce doit être orchestré
par une structure machiavélique

je dois avoir tort
il a tué c'est évident

pourquoi donc ai-je de la misère
à accepter la peine infligée
à ce petit qui a troublé boston
au point que le mass
lui inflige une peine plus sévère
que sa propre législation

la jeunesse et l'innocence
l'instrumentalisation dont kadr a fait l'objet
pourquoi n'est-elle pas en question
dans le cas de tsarnaev

il n'est pas innocent

il a l'âge de mes fils

je suis si troublée

pourquoi
pourquoi donc
condamner des enfants

mon coeur saigne
devant tant de haine

de part et d'autre.



Aucun commentaire: