samedi 18 juillet 2015

dixie



dis-moi c'est quoi ta toune
qui me revient dans les oreilles tout le temps
tu sais, moé, j'ai pu ben ben le temps comme avant
pu le temps comme avant
pour remplir mes oreilles


je voulais vous transmettre le ver d'oreille
que vous chanteriez en me lisant vous raconter
à quel point j'aime le changement
je l'ai dit et écrit maintes fois
le renouvellement de soi
est la chose la plus vertigineuse et enlevante

chumette s'en va en voyage pour un mois
dans un pays lointain
il n'est pas exclu qu'elle y reste plus longtemps
pour passer un autre chapitre de sa vie

savez
j'adore le déracinement
j'envie ceux qui partent
j'aime partir et recommencer

je me souviens en juin deux mil sept
alors que pa' et ma'
passaient à montréal
dans leur périple automobile
de san francisco à charlottetown
nous jasions de l'envie
d'aller vivre en californie
j'avais alors quarante ans
et deux grands fils presque élevés
nous nous demandions comment
nous ferions pour nous implanter ailleurs
quelles démarches
quel travail
etcetera
puis nous réalisions que c'était exactement à cet âge
quarante ans
que pa' avait déménagé sa petite famille
femme et trois enfants de treize à trois ans
de bruxelles à la banlieue montréalaise

pa' n'a jamais hésité à refaire sa vie
à bouger par nécessité
et à gagner de l'expérience

j'admire ces jeunes qui partent
étudier à l'étranger
travailler dans l'ouest ou dans l'est
ces moins jeunes qui s'exilent en missions
dans l'afrique centrale et dans l'asie
ces reporters qui font de l'avion leur mode de transport
et qui atterrissent lundi à tel aviv et samedi à londres

j'ai envie des fois plus que d'autres
de m'intéresser davantage à toutes ces choses
qui portent le nom de consulats et d'ambassades
de passeports et de visas
pour ouvrir la couverture
d'une nouvelle aventure.

Aucun commentaire: