samedi 31 octobre 2015

arias and symphonies



à matin je m'en vais
me faire limer des couches infinitésimales de cornée
à l'aide du sabre au laser de skywalker
pour éradiquer ma myopie
celle qui est si forte à gauche
et si absente à droite
et qui me fait fermer un oeil pour voir de proche
et l'autre pour voir de loin
et me fait plisser le front en permanence
même lorsque je n'ai aucun souci
augmentant mes chances de migraines
inexistantes dans ma prime jeunesse

jeudi soir
n'allant pas chercher un ami
mais plutôt trois prescriptions en suspension
chez jean coutu père
je me suis prise de panique
devant la panoplie de cortisone anti-inflammatoire
de gouttes anti-irritant
et de fausses larmes lubrifiantes
à s'administrer aux heures puis aux deux puis aux quatre
jusqu'à l'aridité complète
des trois contenants
j'ai poigné les chocottes
mon coeur s'est emballé j'ai voulu tout annuler
j'avais peur que le laser glisse brûle coupaille
et qu'il me rende aveugle

~ ~ ~

jouez l'aria dans une autre fenêtre

~ ~ ~

si un accident arrivait
je n'aurais aucune assurance
ayant signé préalablement toutes les décharges
en même temps que mon coupon de carte de crédit

j'arrêterais de travailler temporairement
et dans les banques définitivement
sauf pour chanter la pomme peut-être

je deviendrais non-voyante
le monde tairait ses couleurs
fuck rothko kandinsky dali
van gogh monet thomson
matisse picasso basquiat
pollock borduas et le fucking hirsch sanguin
je resterais avec un trou noir
et un nuage blanc étampé dans le fond de la rétine

la première chose que je ferais
serait de trouver trois mille piastres
un autre que celui de l'opération
pour m'acheter un piano droit en bon état
qu'il faudrait faire livrer accorder
et descendre dans le sous-sol
en face du bar
à la place des tablettes de cédés
et j'apprendrais les variations goldberg
de bach pas de goldberg
à l'oreille en les écoutant dans mes écouteurs
et un ordinateur plogué en permanence dans le courant
sur un fauteuil confortable à roulettes
cause je pourrais plus lire les partitions
j'apprendrais à l'oreille j'ai dit

je redévelopperais mon ouïe
j'en ai tellement envie
elle est devenue si paresseuse
que j'ai même passé des tests à l'hosto
dans un cubicule capitonné
comme pour les fous
pour éviter qu'ils ne se blessent
et pour absorber les sons
des coups et de la folie
ni vu ni entendu

si j'étais aveugle donc
j'apprendrais la musique

ensuite j'apprendrais à me déplacer
dans la maison en frôlant les murs
les corridors étroits me donneraient le bras
je ferais la vaisselle délicatement
debout devant l'évier
en manipulant le savon et le robinet d'eau chaude
et en fredonnant rach trois
l'hiver des saisons
ou für elise

je prendrais ma douche facilement
car je me suis déjà pratiquée
le plus difficile n'est pas de se laver
mais de se repérer dans l'espace environnant
les murs sont soit plus proches
ou plus loin que l'on se les imagine

j'abandonnerais l'écriture momentanément
je n'apprendrais pas le braille avant la musique
j'adorerais ce calme dans mon esprit
le noir serait réconfortant

je méditerais et ferais du yoga
je me servirais du téléphone
je crois

je parlerais au chat
je l'appellerais et l'attendrais
pour en caresser la fourrure
et éviter qu'il ne me griffe

j'ouvrirais la portière du frigo
pour sentir s'il y fait vraiment froid
je tenterais de trouver la pinte de lait
je pense que ce serait facile
et je m'amuserais à me faire un bol de céréales
sans renverser le lait sur le comptoir
ou à terre
je remplirais la bouilloire au poids
et me ferais de la tisane
j'apprendrais à doser les feuilles
c'est tellement léger
que ce serait trop fort

je ne sortirais pas de la maison
pas avant longtemps
mais comme marco
je voudrais bien courir moi aussi sur la montagne
mais j'attendrais
de savoir au moins pianoter quelques mouvements
et acquérir la confiance
dans la longueur du clavier du grave de l'aigü
dans l'envergure de mes bras de mes coudes longs
dans les trois dimensions
dans la longueur de mes cheveux et de mes jambes
dans cet espace en évaluation
dans l'équilibre de mon oreille interne
et la stabilité de mon core
oui il faudrait que le plexus ne soit plus fébrile
avant que je mette le pied dehors
et qu'il ne dépasse du trottoir trop rapidement
sur st-zotique dans le trafic

j'attendrais donc
avant d'aller courir sur la montagne

j'essayerais de bien respirer
afin de me réapproprier l'odorat
pour humer l'air serait-il pollué
il se peut qu'oui
et me reviendrait en tête
le vert et l'orangé
et la vision de la terre battue
et les ombres des crevasses sur le sentier

je n'ai pas peur de devenir aveugle
j'ai juste peur d'avoir un peu mal tantôt
j'ai regardé trop de films
dans lesquels on écartèle les yeux

je vous verrai tous tantôt
un peu mieux
ou beaucoup mieux

avec beaucoup d'ombre dans les verres
pour atténuer le soleil rougeoyant.

Aucun commentaire: