samedi 19 mars 2016

viens donc ici que je t'aime



lise thériault s'est trompée
lise payette s'est trompée
marie-france bazzo s'est trompée
sophie durocher s'est trompée

nathalie normandeau a rusé
nathalie normandeau a usurpé

heureusement cette semaine il y a eu cette voix
cette voix de femme que je voulais entendre
elle est arrivée par surprise
elle s'est déposée en mon coeur comme un baume

cette voix
c'est geneviève lefebvre
la femme qui a aimé qui aime et qui aimera

rallongez votre café
remplissez votre thé
allumez cette cigarette
et prenez cinq minutes pour lire ou relire
ce fabuleux texte qui a réjoui mon vendredi

quand ce sera fait
revenez ici
je vous attendrai

bonne lecture

je ne suis pas bambi



vous avez levé les yeux
vous avez souri
vous avez le coeur chaud
vous vous êtes rappelé en lisant
comment vous avez aimé ces hommes et ces femmes
lorsque vous étiez plus jeune
et vous vous êtes dit
que ce n'était pas exactement pareil
parce qu'à l'époque de vos trente ans
vous ne connaissiez pas le plaisir
le plaisir de s'aimer d'être bien dans sa peau
de se savoir quelqu'un de bien
quelqu'un qu'on aime
vous aviez besoin qu'on vous le dise
vous aimiez être de service
vous vouliez donner et fuir
savoir que l'on vous préfère
à sa propre femme à son propre mari
et vous vouliez qu'on jouisse entre vos jambes
qu'on vous embrasse et vous regarde dans les yeux
et qu'on vous dise à table
que vous étiez plus qu'un divertissement
que la folie d'une nuit
mais vous vouliez la folie
car vous n'aviez pas encore connu la vie

vous vous dites qu'aujourd'hui c'est différent
qu'aujourd'hui oui vous mangeriez des frites
avec autant de sel que le coeur vous en dit

parce que maintenant
vous avez eu des preuves d'amour
vous avez connu la paix les honneurs
la reconnaissance
maintenant vous êtes quelqu'un
vous êtes bien
vous ne doutez plus
vous choisissez vous valez

alors maintenant vous dégustez
vous mangez goulument
vous aimez ce que vous faites dans la vie
vous prenez avec gourmandise
sans chichi ni arrière pensée
vous êtes libre et authentique
et vous donnez sans compter
vous vous amusez
vous rendez heureux

ce texte de geneviève
je l'ai tant aimé je l'aime et je l'aimerai
je l'écrirai au sharpie sur les murs de ma maison
en lettres cursives jusqu'à ce que
ma main entière se fatigue
je le porterai en étendard
dans le métro dans la promiscuité
sur une scène dans la rue
dans la vie
ce texte de geneviève
je le porterai comme un mantra
et je l'appliquerai à toute personne
à tout être vivant et aux choses belles
aux escaliers à monter
au plancher à laver
au soleil du matin
au travail à entamer
aux poids à lever
à la vie entière

manger des frites une à la fois
savoir aimer
sans se questionner
avoir envie
boire jusqu'à plus soif
chacun des instants
vivre

allez la vie
viens donc ici que je te prenne
viens donc ici que je t'aime

c'est bien cela que d'être femme.

1 commentaire:

Isabelle Tremblay a dit...

Oh wow. Comme tu as raison!