samedi 7 mai 2016

no 300



trois cents billets de blogue
ça se fête en grand
il y a neuf ans que j'ai commencé à écrire ici
et ma vie en est bien enrichie
fank-u est une tribune d'expression
et une tribune d'échange
j'y suis venue timide puis loquace puis érotique

depuis trois ans
c'est devenu mon espace de réflexion hebdomadaire
mon moment de recul régulier
écrire m'aide à réfléchir
quand je me relis je me dis que j'ai tort
j'ai faim j'ai raison je suis fâchée j'aime
je délire puis je reviens

je vous compile en toute humilité
une douzaine de best of
choisis amoureusement dans mes carnets
de ces neuf années de ma vie
je les aime ces billets
ils sont si moi que c'en est émoi

vous n'avez pas à lire
c'est juste moi qui me suis fait plaisir
pour ce matin
rien que ce matin
où je me remémore de si beaux moments

et parce que mon écriture a bien changé
je vous les énumère en ordre chronologique

août 2007 : voyage au far ouest, ou la place de l'homme dans l'univers, road trip
janvier 2008, l'homme et le chat, genèse de l'homme-chat
mars 2009, solidarité, unis par la tempête, du bon voisinage
avril 2009, premier appart, empty nesting
juillet 2010, l'amérique dans tous ses états, road trip
mai 2012, chère éloïse, lettre d'amour à la jeunesse militante
avril 2013, la course, estique, hommage à ce sport
mai 2013, burqa de chair, culte de l'image
mai 2013, matière de mère, hormonal
mars 2014, l'approbation, besoin d'amour
mars 2015, et d'ève et d'adam, gratitude d'être femme
juin 2015, mister and missus, moment de grâce

merci d'être là
dans mon parcours dans mon rétroviseur
dans mon intimité
à m'aider à vivre
je vous aime! xxx

2 commentaires:

Zoreilles a dit...

Heureux 300e billet. On écrit pour les mêmes raisons. J'aime suivre ton blogue, même si pas aussi fidèlement que je le souhaiterais. Manque de temps, la vie trop vite, tant de monde qui ont besoin de mots ailleurs, comme dans la vraie vie, que le blogue reste un lieu de plus en plus intime, à l'abri de la folie du monde, mais loin d'être inhabité... malgré tout.

Le tien est riche de tant de réflexions profondes.

modotcom a dit...

Zoreilles, bon de te savoir là, encore et toujours. xxx