samedi 6 août 2016

am i not your girl



je lisais hier un billet de glennon doyle melton
relayé par elizabeth gilbert
où elle révèle sur son blogue
qu'elle vient de se séparer
et elle fait part du combat qu'elle a eu
à savoir si elle allait ou non le dire à ses lecteurs
alors qu'elle était en train de publier
son dernier livre portant sur le mariage
il y avait la question débattue de la stratégie marketing

toute vérité est-elle bonne à dire

je parle bien sûr dans un contexte professionnel
pas de la question de jugement lors d'une conversation

je me suis posé la même question hier
par rapport à moi-même
alors que j'étais en train de créer un blogue d'affaires
avec le même identifiant que mon blogue personnel
et le même donc que mon blogue érotique
je me suis demandé si le lectorat visé était le même
s'il était judicieux de cacher
cette partie de mon identité ou de la révéler
bref comment j'allais gérer mon image

lorsque j'ai fait le choix cette année
de retourner aux études et obtenir un titre professionnel
j'ai aussi décidé de m'affranchir de certaines contraintes
je remarque avec le temps que chacun est une personne entière
avec des goûts et intérêts variés
et que le fait que je sois multiple
que j'aime les arts les lettres autant que les affaires
que j'aime les cocktails les fleurs les voyages le sport
le bénévolat et le cul
n'est pas quelque chose qui m'est exclusif
mais tout le monde n'en parle pas ouvertement

et d'ailleurs est-ce pertinent

mais
il y a ce désir d'authenticité
mêlé à mon expérience
qui me dit
oui je peux continuer à dire et à m'exprimer
vous me connaissez ce n'est pas comme si j'allais arrêter
mais avec un peu de finesse et de stratégie
continuer à penser où et comment le faire
quelle démarcation appliquer entre le professionnel et le personnel
même si je la veux de plus en plus invisible

pour ne pas me compromettre
pour ne pas tout ruiner
parce que le jugement
ça continue à exister
et ça va peser pour toutes les années à venir.

si le coeur vous en dit, jouez sinead et lisez glennon.

Aucun commentaire: