samedi 13 août 2016

home sweet home



j'aime ma maison
la mienne pas comme dans ma possession
ou celle de la banque ou du propriétaire ou celle que je paye
ma maison
comme dans celle que j'habite

lorsque nous sommes rentrés de voyage hier
et que nous avons pénétré ses aires
elle sentait le renfermé
l'air n'y avait pas circulé depuis deux semaines
pas plus que l'eau que l'homme-chat a repartie tout de suite
il n'y a pas eu âme qui vive
voix d'homme de femme d'enfant ou de chat
qui ait résonné en ses murs
depuis trop longtemps

j'ai hâte d'avoir le temps de la prendre
qu'elle m'habite à son tour

lorsque j'étais enfant
les lieux m'habitaient
dans mes rêves les lieux m'habitent encore
petite je m'y assoyais je les contemplais
je les touchais je m'y ennuyais
depuis que je vis ici
la maison ne m'habite pas
je n'ai pas eu le temps
nous avons rénové nous avons emménagé
nous avons rénové encore et loué et géré
mais je n'ai pas encore eu le temps
de m'asseoir à terre
dans chacun de ses recoins
de toucher et d'embrasser
le plâtre sur ses murs
de palper amoureusement ses longueurs de boiseries
de me coucher sur ses parquets
non je n'ai pas encore eu le temps
de sentir son odeur
de connaître les rayons de soleil
lorsqu'ils entrent à telle heure dans le salon
ou dans la cuisine

dès septembre je passerai plus de temps
dans ma maison
le jour comme le soir
et je me laisserai imprégner
de cette structure qui n'est pas bénigne
de ces volumes enveloppants
de ces matériaux nobles
de cet air nourricier

bientôt ma maison sera plus que l'hôtel où je dors
où je me ressource pour repartir
elle sera mon foyer et le réceptacle
de mes amours et mes passions
j'en prendrai soin comme elle le mérite
j'en décaperai la porte et les fenêtres avant
je referai ses balcons
je lui ferai un parterre de fleurs
je la ferai belle et elle sentira bon
je la dorloterai et l'aimerai
comme tous ceux qui l'ont habitée
et j'y resterai pour encore quelques années.

Aucun commentaire: