samedi 1 octobre 2016

en avant



quand julien est venu hier
porter des cartes d'affaires
c'est ma' qui lui a ouvert
et elle s'est demandée pourquoi
son étudiante de fille se faisait faire
des cartes d'affaires

peut-être s'était-elle imaginée
que j'avais encore dix-neuf ans
et que je commençais ma vie

puis elle s'est souvenue que j'en avais
quarante-huit
avec près de trente ans
de bagage professionnel
dont profitaient encore des clients
que je rajoutais des cordes à mon arc
en complétant des études et des certifications
et que je gagnais ma vie
selon mes termes et conditions
comme énormément de professionnels
souhaitent le faire

elle s'est enchantée de savoir
que j'avais recommandé mon ancien patron
pour prendre ma place
que j'avais négocié mon premier contrat de pigiste
avec une grande banque canadienne
et que lorsque mon ex-patron
me poserait des questions d'ordre
de culture et de pouvoir d'entreprise
je le facturerais à titre de client
et non à titre de subalterne

elle était enthousiasmée de voir
que j'avais plein d'alternatives
que je ne recommençais pas à zéro
mais que je continuais à construire
que j'allais encore aimer gagner des sous
et que je ne négocierais pas des contrats à la petite semaine
mais seulement avec des gens d'affaires
inspirants et chevronnés

ma' avait alors compris
que je valais bien plus que mes cartes d'affaires
elle s'est vite dépêchée d'ailleurs
de la montrer à pa'
car son fils aussi y a contribué
j'ai fait affaires avec mon frère
dans le meilleur de ses compétences
il a livré un travail extraordinaire

je pense que nos parents sont contents
de savoir notre aplomb
nos compétences
et notre confiance

we are growing up
and never letting them down.

Aucun commentaire: