samedi 26 novembre 2016

équilibre



jeudi matin
couchée sur la table de massage
j'avais une conversation riche
avec ma masso

nous parlions de l'instinct de conservation
et le besoin d'être bien
qui nous font prendre
les grandes décisions dans la vie

ce ne sont ni l'audace
la détermination ou la ténacité
qui forcent les changements
celles-ci ne sont que des atouts nécessaires
pour les opérer

le changement est dicté par un besoin
besoin d'équilibre
besoin de ressourcement
besoin d'accomplissement
besoin d'enrichissement

n'allez pas penser
que les gens qui changent plus souvent
soient plus bold
que ceux qui semblent plus stables
ils sont juste plus facilement insatisfaits
moins tolérants dans leur situation
moins patients

oui c'est vrai
ils sont peut-être plus à l'écoute
de leur coeur et de leurs tripes
ils recherchent l'accord avec leurs valeurs
et ils ont suffisamment confiance en eux
pour aller les retrouver ailleurs

ils se sauvent

je suis de celles qui se sauvent
dès que ça fait mal à l'intérieur
quand le néon et le centre-ville
me donnent la nausée
il faut investiguer

mes tripes et mon irritabilité
sont les premiers symptômes
d'un déséquilibre
entre ce que je fais de mes journées
et où mon coeur veut se poser
mon esprit le sait rarement clairement
alors je dois écouter

c'est toujours après avoir pris une décision de changer
que je comprends ce qui n'allait pas
et je me retrouve alors pour un moment
dans cet état de plénitude
recomposée

je ne suis pas bold ni audacieuse
mais je suis à l'écoute

le malaise vient au bord de la falaise
pour se recentrer
il faut sauter
entre les deux
il y a le vertige
et c'est bien normal

donc quand on a le vertige
quand on a peur
c'est parce qu'on est sur le point
de faire un grand changement
un changement qu'on ne sait pas encore
nous mène vers un meilleur accord.

Aucun commentaire: