samedi 4 mars 2017

dossier complet



je veux me faire exorciser
le gène de l'abandon
celui qui me fait mourir en plein coeur de l'action

mais en douceur siouplait
avec effluves de lavande
et sans que je reste poignée
sur le sillon du disque où ça fait mal
où c'est douloureux
où je découvre un morceau de moi
qui soit vraiment honteux
et que je veuille abandonner
mes cinquante prochaines années

je ne voudrais pas non plus me faire soigner
et devenir demain une superachiever
qui ne pense qu'à tout terminer
et à gagner à n'importe quel prix
qui ne dort plus et devient ultracompétitive

le gène de l'abandon
oui celui qui vient me chercher
chaque fois que l'effort me coûte un peu plus cher
celui qui me fait révolter dès que je n'aime plus ça
celui qui me fait arrêter de courir en plein entraînement
des fois même en pleine course
la voix qui me dit d'abandonnner les études en beaux-arts
parce que je ne serais pas aussi bonne
que ceux qui m'entourent

vous savez ce dont je parle
vous l'avez lu dans le portrait de châtelaine
qui se termine sur ce fameux trait de caractère

celui qui permet de mettre en relief un regret
ce à quoi j'ai renoncé

quand je cours
ce gène de l'abandon me défie
je ne comprends pas pourquoi je n'arrive pas à le vaincre
d'où il vient et pourquoi il est en moi
il me cause un trouble de l'opposition
me met en colère contre tout encouragement
ne reviens pas en arrière me chercher avec une tape sur l'épaule
je vais t'envoyer promener même si tu as les meilleures intentions
si j'en ai envie je vais abandonner
et du coup la seule issue possible est l'abdication
la carotte n'est pas assez grosse
pour l'effort que cela me demande
il n'y a aucune conséquence négative
je n'ai pas de gun s'a tempe
alors je choisis souvent l'alternative
de fuir de partir de faire autre chose
plutôt que de me forcer et de terminer

je finis quand même plein de choses
et pas juste mes assiettes
mais je n'ai pas un parcours parfait
et même si ces abandons ne me dérangent pas
dans l'ensemble de ma vie
j'haguis m'avouer faible
et j'aimerais franchement
être capable de courir et de me dépasser
sans me rappeler tout le temps
que je suis une lâcheuse

sans me remémorer ces dossiers incomplets
mon bac en beaux-arts
mon permis de moto
les deux années à faire plein d'argent
pour l'entreprise ontarienne
mon triathlon mon demi au scotia deux mil seize

j'aimerais me débarasser de ce caractère infantile
du ça me tente plus de jouer
j'abandonne
je donne ma langue au chat
je vaux mieux que ça

je veux faire un rebirth
et comprendre pourquoi je suis si douillette
et que si tu me pousses le moindrement
je veuille te tuer
pourquoi comme la chatte dont on tire la queue
je deviens méchante
c'est pas fin ni pour moi ni pour mon entourage

je ne suis pas de nature à l'introspection
et à fouiller en dedans
comme tout le monde j'ai mes bébites
et je ne tiens pas à les remuer
je fonctionne très bien dans l'action
et suis mentalement équilibrée

mais ça me ferait du bien
parce que ces temps-ci
ces unfinished qui m'envahissent
m'emplissent d'urgence de colère et d'aigreur
pis dieu sait que ma vie n'a pas ce loisir-là.


Aucun commentaire: