samedi 23 décembre 2017

du feu et beaucoup d'eau



samedi prochain j'écrirai sûrement
mon cinquante-deuxième billet de l'année
alors que j'énumérerai mes réalisations
dans un bilan annuel
comme j'aime tant le faire
parce que j'ai besoin de le faire
parce que souvent je me demande pourquoi
je suis fatiguée à goaler trois cours universitaires
quand mon collègue de classe
en fait cinq à temps plein
en travaillant une vingtaine d'heures par semaine
j'aime savoir que j'ai fait
et vous savez que je suis une fille de médailles
à défaut d'en être une de podiums
je carbure aux réalisations
aux papiers aux photos aux mots
aux témoignages de mon passage sur terre

hier

j'ai écouté vu et entendu
quatre personnes ayant parlé d'elles-mêmes
et de ce qui les avait motivées
à créer le projet dans lequel elles se sont engagées
dans les récentes années

il y avait catherine blanchette-dallaire
fondatrice de onroule.org et sesame.world
laure caillot
la maman zéro déchet
sophie tarnowka
fondatrice de we do something montreal
et fabrice vil
fondateur de pour 3 points

j'adore ces personnes
elles sont bien sûr engagées
et dédiées à leurs causes
et en sont des ambassadeur et ambassadrices hors pair
mais ce qui m'a le plus rejointe
dans leurs présentations d'hier matin
était un point commun
qui a confirmé une intuition
que je traîne avec moi depuis la dernière année

elles ont toutes agi selon un gutts feeling
elles ont toutes senti en elles
une rage une indignation un besoin de changement
et ont tranquillement transformé ce malaise
en action de façon à diminuer la dissonance

sans savoir comment leur action
allait se concrétiser
en suivant leur instinct
en ayant peur
en doutant
en ne sachant pas

petit à petit
elles ont rencontré des gens
qu'elles ne connaissaient pas avant
qui leur ont permis de continuer à avancer
leurs organismes leurs médailles leurs réalisations
ne sont que le témoignage de leurs parcours
ce qui compte là-dedans c'est le parcours

je confirme donc
que si mon coeur et mon intuition
me guident de changer et de faire
je n'ai pas besoin de me poser la question
à savoir où cela va me mener
je n'ai qu'à en être consciente
et suivre le chemin
en le faisant bien
en faisant tout de mon mieux
et en connaissant mes motivations

geneviève qui traite mon muscle raide du mollet
en acupuncture
me parle de l'eau
qui est l'élément de l'hiver
l'eau a de nombreuses vertus
et caractéristiques
dont celle de couler
mais également de déposer

tout concorde avec la saison
je vais arrêter de réfléchir et rationaliser
pour quelques jours
je vais juste sentir
et me déposer

il y a un temps pour le feu
qui pousse à agir
et il y a un temps pour l'eau
qui consolide et guérit.

(et du coup me revient en tête
ce ver d'oreille d'enya que je ne vous mettrai
pas en lien
parce que je trouve que la chanson a mal vieilli).

Aucun commentaire: