samedi 30 décembre 2017

entrelacs de mots et quelques chiffres



le dernier samedi de l'année
l'heure des bilans est arrivée
mais je n'en ferai rien ce matin
aucune liste il n'y aura
je me rends bien compte
que je ne deviens pas comptable pour rien
j'aime compter autant que conter
et faire défiler ma vie
dans des bilans et états des résultats
et cumuler les bénéfices non répartis
pour me rassurer devant l'infini

donc j'ai choisi le bon métier
celui qui me permet de tout ordonner
en sudoku et ledger
sans que rien ne dépasse
et que tout balance
comme le signe astrologique
d'une fille née un dix-neuf octobre

je veux juste dire ceci ici

dans les derniers mois
des gens influents ont mis en garde
contre les réseaux sociaux
sachez que dans mon cas
ils me font mieux vivre et mieux aimer
ce n'est pas à cause de l'avènement de facebook
que j'ai arrêté de parler ou de voir le monde
c'est parce que je ne voulais plus recevoir
cent personnes en même temps chez moi
et torcher du jus d'huîtres le lendemain

les réseaux sociaux illuminent ma vie
grâce à eux et l'envie de rendre des comptes
l'envie de rapporter du beau et du bon
comblant mes penchants d'esthète
font que mon quotidien s'embellit
font que je recherche dans les faits et les moments
la beauté en toute chose
pour l'exposer pour la montrer
et par le fait même
ma vie est pleine de savoureux
et délicieux moments

les réseaux sociaux
pour mieux déposer
pour mieux vider mon esprit
et repartir à neuf vers un nouveau cliché
à chaque instant
pour vivre du beau et pour le beau
pour saisir l'heureux

et savez-vous quoi
jamais ces moments
je ne les compte
une fois racontés
ils sont classés
je passe à autre chose

compter et conter
pour mieux naviguer sur le flot

joyeuse deux mil dix-huit les babes
soyons connectés
avec la terre avec l'eau
et entre nous.

xxx

Aucun commentaire: