samedi 11 août 2018

monastère



hier matin
comme toutes les fois
où je m'attable à l'aube
pour faire de la comptabilité
je me suis enfermée dans ma bulle
et n'en suis ressortie que vers treize heures
pour manger rapidement
me doucher puis partir

entre temps
je lisais une publication courte
sur les réseaux sociaux
qui parlait de flow
et de flow channel
je n'ai jamais su comment traduire flow
convenablement en français
pour décrire la fluidité d'une production

lorsque je suis dans ma bulle de chiffres
sans musique sans radio
avec une connexion mentale intense
entre mon cerveau mes yeux
mon clavier numérique
et mon écran d'ordinateur
je suis dans ce flow channel
tout est fondu dans ce périmètre d'interaction
rien ne déborde
il n'y a aucun gaspillage d'énergie
la concentration y est maximale
je n'ouvre pas le courriel
je ne réponds ni à la porte
ni au téléphone

lorsque je suis dans cette bulle
je m'enfuis

les chiffres me parlent en colonnes
et en comptes en T
la comptabilité en double partie
est mon langage préféré
débit crédit débit crédit
moi qui suis née balance
ascendant balance
ça me plaît quand l'arithmétique est résolue

depuis les années quatre-vingt-dix
j'ai été aspirée dans le vortex des chiffriers
alignant les colonnes à l'infini dans lotus
pour calculer des VAN
des flux de trésorerie escomptés
pour dégager les commissions
payables au courtier
de la finance cent un comme on dit
après j'ai pitonné le tout dans ma HP financière
et c'était beaucoup plus simple

j'ai monté des excel d'états financiers comparatifs
pour des centaines de clients
dont j'analysais le crédit
afin de normaliser des rentabilités
et évaluer les flux de trésorerie
générés par les opérations
servant au calcul d'un goodwill
que l'on pouvait financer
faire des analyses de sensibilité
hausse de taux perte de marché concurrence
et cetera
tout pouvait se traduire en chiffres

aujourd'hui encore j'ai une propension
à calculer précisément
j'y perds beaucoup de temps
préférant la sécurité des chiffres
aux aléas des mots et de la réflexion
aux normes et grands principes comptables
aux lois et règlements
oui
je préfère l'ordre
les cases
les sudoku
comme les anciens mathématiciens chinois

j'arrive à camper le désordre et l'organique
la complexité
dans des colonnes bien alignées
qui traduisent en symboles décimaux
les réalités importantes
pourquoi tu te lèves le matin
pour servir des clients
comment ça se traduit
qui te paye bien qui te paye mal
qui est ton plus important fournisseur
avec qui devrais-tu développer
quel pourcentage de marge génères-tu
combien d'impôt devrais-tu mettre de côté
pour éviter de faire des provisionnels
l'an prochain

donne-moi des chiffres et du temps
et je rentre en mode monastique
pour des journées entières
pour entretenir avec eux une longue conversation
une valse amoureuse
dont je sors béate et accomplie
dès lors que tout balance

et alors je parle et je traduis
et tout est compris.

Aucun commentaire: