samedi 27 novembre 2021

merveille

 


nous avons passé la semaine à la campagne
et à l'exception d'hier où nous sommes rentrés en ville
pour ramener quelque chose de la rive-sud ce matin
nous avons littéralement vécu dans une carte postale

je m'habitue à la campagne
j'ai même commencé à courir dans la rue derrière chez nous
alors qu'il y a quelques mois
je n'osais pas m'y aventurer seule
n'ayant jamais vraiment croisé mes voisins
mais ayant surtout entendu un ou deux chiens aboyer

lundi j'ai appelé à la ville
pour indiquer une présence potentielle de castor
qui aurait coupé un de nos arbres
sur le long du lac
pour aller se faire un nid sous la glace qui s'y forme
l'employé des travaux publics m'a rappelée
et m'a assurée que la description
que je donnais des dommages causés
correspondait bien au castor en pleine saison de coupe
et que justement
c'était la saison de la trappe
et qu'il viendrait tenter de le piéger

nous faisons l'expérience du chauffage avec la cheminée
mais comme nous l'a dit le ramoneur
que nous avions appelé
pour la nettoyer avant de la partir cet hiver
notre cheminée n'est qu'un conduit
de quatorze pouces de diamètre qui tire de l'air chaud

vers l'extérieur et fait rentrer de l'air froid chez nous

aucune valve aucun clapet pas de créosote
il n'a rien ramoné
et nous a fait économiser deux cent cinquante balles
un vrai pro
mais donc
on brûle beaucoup de bûches durant nos soirées
pour le simple plaisir de déshumidifier
et de se coller près d'un feu
y a pas à dire
le chat se met le nez à deux pieds de l'âtre
et moi je suis littéralement dedans
on va s'acheter un poêle à combustion lente
pour l'y encastrer l'hiver prochain

on surveille tout ce qui chauffe dans la maison
on est parti à la chasse aux fuites d'énergie
depuis que ma chumette gala
se demandait si mon très beau mais vieux four encastré
consommait beaucoup d'électricité
et qu'en vérifiant par la suite ma première facture
je me suis rendue compte
que la consommation annuelle était
cinq fois plus élevée à la campagne qu'à la ville
j'ai consulté toutes les ressources
pour comprendre la consommation moyenne
de tel ou tel équipement
j'ai comparé notre consommation
à celle des voisins
et clairement quelque chose tire du jus au chalet
on procède par élimination
et on sait maintenant la fonction
de presque tous les thermostats de la maison
mercredi l'homme-chat a trouvé
un calorifère qui chauffait accoté dans le sous-sol
il l'a fermé tout de suite
il surveille maintenant notre consommation
en temps réel
sur le site de la compagnie d'hydro
qui nous dit dès le lendemain
combien nous avons consommé à chaque heure de la journée
et on corrèle avec la fermeture de tel appareil
la hausse de température après le souper
la baisse du thermostat à l'heure du coucher
l'utilisation du four
la fermeture de tout quand on part quelques jours
etcetera

ça me réjouit
que nous portions attention
à notre consommation d'énergie
ne serait-ce que pour des considérations économiques

l'internet est encore lent pour travailler
ça force la créativité
pour trouver ce qui prend du temps et
organiser le travail autrement
afin d'arriver à livrer mes dossiers à temps
il paraît que ma voix est décalée
de nano-secondes avec le mouvement de mes lèvres
lors de mes nombreuses visio-conférences
mais au moins j'arrive à tenir une conversation
sans que le fil se coupe à tout moment
on fait des progrès
et quand on a un rush
on retourne en ville
ce que je ferai les deux prochaines semaines
pour aller au bureau
pour livrer mon travail de session et deux examens
et passer deux journées à la cour
avant qu'arrivent les fêtes

sinon je vis dans une carte postale
maintenant que la première grosse neige est tombée
dans la vallée de chertsey
les sapins sont tous enneigés
et une guirlande de cristaux
orne notre verrière
on se croirait dans une boule magique
que l'on secoue de temps à autres
pour faire plaisir aux enfants

je suis émerveillée.


samedi 20 novembre 2021

chérir

 

bota bota
pic by normand boulanger

en vingt vingt-deux
j'aimerais recommencer à donner du sang
j'ai dû faire cela la dernière fois
vers octobre deux mil dix-neuf
puis j'ai essayé quelques mois plus tard
et mon taux de fer était trop bas
et puis il y a eu la pandémie
et tout le long j'ai eu la chienne

je prends soin de moi ces temps-ci
vous le voyez bien
j'ai le loisir de prendre soin de moi
depuis au moins dix ans
alors que mes fils sont partis faire leur vie
à l'extérieur des murs de leur garde partagée
chez leur mommy
alors que j'ai le chum devenu époux
le plus autonome et indépendant du monde
qui ne requiert aucun soin 
sinon beaucoup d'amour
du calme et tout le tralala

donc depuis plus de dix ans
je me chouchoute
j'ai commencé à faire du sport
à me faire masser
à aller au spa
il m'est même arrivé de consulter
une diététiste il y a quatre ans et demi
pour prendre conscience de ce que j'ingérais
et être plus sensible à ma satiété
afin de ne pas me suralimenter
je ne me suis jamais aussi bien sentie
que lorsque j'ai perdu alors un peu de poids

mon corps change et mes envies aussi
dans les dernières années
je suis restée à l'intérieur de moi et de tout
et c'était doux
j'ai progressé sur plusieurs plans
j'ai cuisiné et mangé

et j'ai attendu d'avoir mal
d'avoir une crise intestinale vendredi dernier
ce qui ne m'était pas arrivé
depuis ma fièvre de covid dix-neuf
en juillet vingt vingt
d'avoir l'inflammation aigüe dans mes doigts
pour demander les conseils et suggestions
et apporter d'autres changements
dans mon style de vie

c'est seulement lorsque finalement
je me sens bien dans mon corps
que j'ai le goût de vivre longtemps
et activement
lorsque mon corps est léger et indolore
j'ai envie de bouger
rien de m'arrête
et je suis beaucoup moins fatiguée
je suis moi-même

je rentre ce matin d'une petite course
sortie à peine dix minutes
après m'être extirpée d'un cauchemar
dans lequel tout le monde se foutait de tout le monde
je suis allée sentir mon coeur battre
parmi les cristaux de neige
reflétant la lumière du soleil chaud

des fois
quand on en demande trop à son cerveau
il arrive qu'on oublie d'écouter son corps
heureusement il a aussi son langage
et si on l'écoute et qu'on y répond
on prend soin de soi
comme on le fait de nos enfants
de nos animaux
de nos travaux
de ce que l'on chérit.

samedi 13 novembre 2021

connexion



à l'heure où je regarde cet écran blanc
et mon curseur clignoter
je ne sais pas encore
ce dont j'aimerais vous parler

vous m'excuserez si pour une fois
sur quelques centaines de samedis
je m'abstiendrai de radoter
ou de déblatérer 

je regarde carlito
qui veut sortir dehors
et moi aussi j'en ai envie

alors c'est plutôt ce qui se passera
en cette aube de week-end
être en connexion avec mon environnement
plutôt qu'avec mon écran

bon samedi
et à la semaine prochaine.

samedi 6 novembre 2021

sans robe

 


pendant mes années de banquière
j'adorais porter un corset
je m'en formais un quotidiennement
en revêtant une brassière coussinée
et une camisole serrée
c'était comme une deuxième peau
sur laquelle j'enfilais
tout le reste

à commencer par un collier de perles
et pour finir avec de tous petits talons
très sobres chics et propres

j'étais bien mise
et prête au combat

depuis quelques années
je ne sais plus quoi mettre
chaque fois que je dois sortir de chez nous
ailleurs qu'au café ou au magasin

je ne sais plus m'habiller autrement
qu'en mou

pendant la semaine
je rêve même d'arriver au chalet
pour enfiler mes pantoufles crocs
dont la semelle est sculptée
de petites bosses en caoutchouc massantes

je passe mes semaines en hoodies
et en leggings de toutes sortes
sous plusieurs paires de bas de laine
des pantalons d'extérieur mous et doublés
n'importe quoi qui me garde au chaud
et me permet de passer directement
du bureau au tapis de yoga
sans avoir à me changer
ni prendre une douche après
quand je dois enfiler une paire de jeans
pour avoir un semblant d'accoutrement
je me sens rigide et à l'étroit
ne me parle même pas de porter une ceinture
et encore moins un soutien-gorge
le collier de perles a été remisé
depuis des lunes dans une craque du garde-robe

des fois j'enfile des bottes
et mes mollets se contractent
il m'est impossible d'imaginer tenir
sur des talons hauts
advenant que je sois capable
d'y insérer mes pieds
pieds que j'utilise abondamment
à travailler debout
et qui s'applatissent à vue d'oeil
comme les palmes du canard

bref mon corps se transforme
et ma bulle personnelle se dilate
il n'y a pas meilleur moment pour muer
que maintenant en télétravail et semi-confinement
mais quand il m'arrive de sortir
plus longtemps qu'une demi-heure
à l'extérieur du palace
quand je regarde les gens
et toutes ces publicités de mode
dans mon téléphone stupide
je ne peux que me demander

pourrais-je continuer
à vivre en mou 
pour le restant de mes jours
sans un jour ramollir réellement?


ps : le ramollissement de ma tenue vestimentaire
n'est en rien en proportionnel
avec l'adoucissement de mon caractère


samedi 30 octobre 2021

la linea

 


avec son courriel quotidien 
intitulé charles' current conditions
qu'elle envoie à une large distribution
depuis deux mil douze
ma' a créé une ligne de vie

lorsque cette semaine
je n’avais pas reçu son courriel
pendant deux matins consécutifs
je lui ai écrit
ça va bien
nous n'avons pas de nouvelles

je n'ai même pas eu la présence d'esprit
de lui téléphoner
quoi qu'à sept heures du matin ici
c'est toujours juste quatre heures en californie
il ne faut jamais appeler en pleine nuit
c'est de mauvais augure

candidement ma' me répond
quelques heures plus tard
oui ça va
l'internet ne fonctionnait pas

et encore plus tard dans la journée
et des fois dans la soirée
nous retrouvons avec réconfort
sa ligne de vie
dans laquelle elle relate le journal des deux jours
en commençant par s'excuser
pour la trève des communications

elle nous apprend
qu'ils ont accroché le lavage de blanc
au soleil pour qu'il sente bon
qu'elle a nettoyé les salles de bain
et pa' a passé la balayeuse
elle nous dit qu'ils sont sortis prendre leur lunch
à la résidence pour personnes âgées
que la file y était longue des fois et courte d'autres
elle nous dit qui ils y ont rencontrés
s'il restait ou non de la bouffe
et les fois où il n'y a personne
lorsque le menu est soit du poisson
soit strictement végétarien
elle nous détaille les emplettes
qu'ils ont faites sur leur retour
soit au marché oriental ou mexicain
pour des choses simples comme des oeufs et du lait
s'ils se sont arrêtés chez ma tante meichen
ou ont été interceptés par de jeunes voisins
qui leur ont offerts des petits gâteaux
ou des dumplings
s'ils ont arrosé le jardin de jason
en y cueillant tel ou tel légume
puis s'ils ont fait une sieste
et si pa' est allé avant ou avec ma'
au pavillon pour jouer au billard
et qui y était avant eux
combien de parties ils ont jouées
combien pa' en a gagnées
combien ma' en a gagnées

   je suis toujours particulièrement fière
   que ma' gagne des parties de pool

puis elle nous image s'il pleuvait ou non
lors de leur sortie après le souper
et s'il était tard
si la lune était belle
et surtout elle nous raconte
l'intensité ou la douceur
avec laquelle ils ont chanté
elle et pa'
parce que c'est bon
beau
et excellent pour la santé

ce matin elle nous racontait
avoir parlé à ha' ma' hier à taiwan
via facetime
pour lui souhaiter un bon
cent troisième anniversaire
et lorsque ha' ma' a vu les visages
de pa' et ma'
elle a dit à mon oncle
ces deux-là jouent au billard
ma' est émerveillée de sa mémoire acérée
et nous aussi bien entendu

bref

un ou deux jours sans les nouvelles de ma'

et le quotidien est en péril

lors d'un de ses derniers séjours à montréal
j'étais encore ébahie
qu'elle se couchait si tard
souvent après les vingt-trois heures
alors qu'elle était attablée devant son ordinateur
en train de rédiger
les quelques centaines de mots
qui constituaient son journal quotidien
je lui avais alors suggéré
de ne pas s'astreindre à cette tâche
chaque jour
peut-être de noter les éléments importants
pour faire une seule nouvelle hebdomadaire
car avouons-le
le quotidien d'un couple octogénaire
a son lot de redondance
même s'il est d'une tendresse infinie
elle avait trouvé que c'était une bonne idée
et ne l'a jamais adoptée

elle préfère garder ce fil ténu
entre le monde et eux

comme si cette ligne de vie
la rassurait un peu
elle aussi.


samedi 23 octobre 2021

le livre

 

cette nuit j'ai rêvé que l'homme-chat avait écrit un livre
je le tenais ouvert à une certaine page
et je faisais face à mélodie nelson
et une autre amie

mélodie me regardait
avec des yeux tendres et bienveillants
elle avait lu le livre
elle avait même probablement
dirigé et aidé l'homme-chat dans sa rédaction

elle me regardait et me disait
c'est le chapitre où il parle
des femmes qui font les lits

mais oui bien sûr
le chapitre dans lequel il évoque
ces femmes de ménage
qu'il a séduites lors de leurs passages
dans sa chambre à coucher

j'avalais ainsi les confidences
en tentant de rester détachée
je répondais à mélodie

ah mais oui
les femmes qui font les lits

c'était un rêve très doux
et plus tard dans un autre rêve
j'ai vu l'homme-chat sur une barque
avec une autre femme
et des souliers dépareillés

je rêve souvent à lui

je rêve très souvent que nous nous disputons
que l'on se sépare ou que je lui crie après
lui il ne crie jamais
ni dans la vie ni dans les rêves
je le frappe
je veux des fois le tuer
dans les rêves il arrive qu'il m'haïsse
et il veut souvent me fuir

mais pourquoi toutes ces émotions arrivent-elles
durant la nuit
je n'ai en fait aucune occasion d'y faire face
dans la réalité
je ne sais pas si je suis jalouse ou violente
je ne sais pas si je saurais encore
comment me disputer
faire mal à quelqu'un parce que je souffre

le rêve et le livre
sont deux mediums révélateurs
et il n'est pas anodin
que je rêve de confidences écrites

si j'écrivais un livre
j'en profiterais certainement
pour exposer certaines vérités
qui sont trop risquées à aborder
dans le quotidien

quant aux rêves
ma vie nocturne me permet
de faire l'expérience
des émotions douloureuses
et de m'en libérer
j'ai toujours apprécié cet emploi
de mes heures endormies
qui m'offrent si ce n'est de la récupération
une excellente thérapie

au petit matin
aux côtés de l'homme-chat
je me réveille tranquillement
des fois je me colle
câlineuse pour me réconcilier
ou alors
calomnieuse et en serrant les dents

puis en ouvrant les yeux
la vie reprend
et je l'aime
calme et sereine
et nous formons à nouveau
un couple heureux
dépoussiéré des insécurités profondes
que nous n'aimons aborder
ni l'un ni l'autre
mais contre lesquelles nous luttons
à coup de respect et d'amour
dans chacun de nos gestes quotidiens.




samedi 16 octobre 2021

monnaie



l'argent est un outil essentiel de notre quotidien
j'aime en parler ouvertement
je ne l'aime pas de façon vulgaire
radine ou arriviste
j'en ai besoin
et j'aime qu'on puisse en discuter
et pas juste avec ou entre banquiers
et encore moins avec son syndic de faillite
ou son oreiller

pierre-yves mcsween
nous donne des conseils sur la manière
d'économiser des sous
grâce à la sacro-sainte et irréfutable équation
consistant à ne pas en dépenser plus 
que ceux que l'on gagne
tout le monde achète le livre
ça fait un best-seller
et personne ne change ses habitudes de consommation

mais il n'y a pas vraiment d'autres moyens
pour ne pas se retrouver dans la dèche
le truc le plus simple
étant de nos jours
à ne pas avoir accès au crédit
ni la visa ni la marge de crédit personnelle
ni le prêt auto ni le financement hypothécaire
ni le financement à la consommation
niete nada pas de crédit

ça a l'air un peu sec comme régime
et très peu réussissent à y adhérer
on arrête de consommer quand on est obligé
quand on est en mars vingt vingt
alors que tout est fermé
ou que tout est trop compliqué
pour y accéder

lorsqu'on commence à emprunter
on peut rapidement déraper
si on ne surveille pas rigoureusement ses décaissements
et qu'on ne sait pas ce qu'on fait
ni pourquoi on le fait

je répète
j'aime beaucoup parler d'argent
il faut savoir manier l'argent 
c'est comme le sel
si on s'en sert mal en cuisine
ça peut gâcher tous nos efforts
j'aime avoir assez d'argent pour ne pas me soucier
des choses dont tout le monde se soucie
payer le logement la nourriture et les soins
puis toutes les petites choses qui dépassent
et qui représentent le luxe de la vie
j'aime avoir suffisamment d'argent
pour avoir le temps
de faire les choses que j'aime
écrire peindre lire
cuisiner marcher rêver
j'aime avoir suffisamment d'argent
pour ne pas y penser au quotidien
pour ne pas me dire
que c'est la chose la plus importante
pour ne pas vivre de stress financier

j'aime savoir combien gagnent les gens
comparer des rémunérations entre des personnes
ayant les mêmes compétences
qui travaillent dans des secteurs très différents
ou entre des personnes ayant le même âge
et des parcours variés
j'aime savoir comment les gens organisent leurs finances
comment ceux qui gagnent moins que moi
réussissent à économiser beaucoup plus
comment d'autres investissent tous leurs deniers
et ceux qu'ils n'ont pas
en utilisant au maximum leur levier financier
j'aime connaître le seuil critique
de détention immobilière
pour avoir la marge de manoeuvre d'opérer
un portefeuille d'immeubles sans se casser les reins
en séquençant adéquatement les flux de trésorerie
j'aimerais comprendre la planification de décroissance
d'entrées d'argent qui soit optimale
pour minimiser l'impact fiscal
j'aime connaître la relation entre l'effort et la rémunération
l'impact social et économique de recevoir
plus d'aide gouvernementale
que ce qu'on gagnait avant la pandémie
et ne nous invitant pas à retourner
à nos emplois à temps partiel
dans les restaurants les commerces
les bibliothèques et les aides aux études

bref j'aime compter les choses
en équation de sommation de multiplication
et aussi de façon exponentielle
et puisque tout le monde a encore besoin d'argent
c'est certainement mon unité de prédilection

n'essayez pas de me faire croire
en un monde sans argent
où tous et chacun fournissent des services
et en une économie intégrale de partage
je ne croirais qu'en une utopie
l'argent a toujours existé
sous de nombreuses formes
des coquillages aux sacs de sable
à la cryptomonnaie

je n'ai pas vraiment le goût d'échanger
le fruit de mon labeur
avec celui d'un vigneron médiocre
ou une fermière qui ne s'occupe pas bien de ses poules
j'ai le goût de continuuer à bien vivre
à pouvoir choisir la saveur de mes confitures
et à promouvoir la saine concurrence
avec mon pouvoir d'achat

it's money babe
let's talk about it

sans rire ni pleurer
juste pour ce que c'est
de la petite monnaie.


samedi 9 octobre 2021

refus

 


mercredi je lunchais au bureau
avec ma chef d'équipe
et on se racontait
nos parcours professionnels respectifs
deux ex-banquières et comptables
travaillant maintenant en fiscalité
elle à l'âge de cinquante-cinq ans
et moi à bientôt cinquante-quatre

ça m'a rappelé le rythme frénétique
du travail en milieu bancaire
et dès le lendemain
je me suis mise à penser
à quelques emmerdeurs
qui travaillaient dans ce domaine

entre autres
des vice-présidents adjoints
au crédit commercial
qui se prenaient pour de petits colonels
c'était toujours des hommes
et même d'un certain âge
à environ cinq ans de leur retraite
qui ne pensaient qu'aux croisières de luxe
qu'à leur portefeuille d'actions apple
et à leur prochain voyage de pêche

j'ai toujours eu le grand bonheur
de défricher des marchés pour les banques
et exposer des modèles d'affaires
moins traditionnels pour le crédit commercial
ça ne leur tentait plus à mes petits empereurs
rendus à ce stade-là de leur carrière
de se casser le coco et de prendre des risques
ils préféraient se retirer sans avoir mis la banque
dans un iota d'eau tiède
mais ils ne faisaient jamais de bons coups
le risque est effectivement faible
lorsqu'on n'en prend pas

ils ne s'intéressaient pas aux marchés
toujours enfermés dans leur bureau de coin
d'une quelconque tour au centre-ville
travaillant la porte fermée
ne répondant jamais à leurs courriels
et ils n'acceptaient de te voir
que sur rendez-vous
après trois tentatives de convocation

je n'ai jamais travaillé aussi fort
que pour convaincre ces enquiquineurs
encore plus que pour attirer des clients
ces petits boss
m'empêchaient d'avancer
c'était beaucoup plus facile de refuser des deals
mais ils le faisaient en plus de façon hypocrite
c'est-à-dire en les approuvant
mais avec tellement de conditions
que ça ne valait rien sur le marché

ah comme je ne m'ennuie pas
de ces petits napoléons

heureusement on obtenait souvent
de l'intérêt de la haute direction
qui mettait un peu de pression
et c'est la tête basse
qu'ils arrivaient à un comité de crédit
pour émettre leurs recommandations

j'ai tenté tout mon jeudi de me souvenir
du nom du dernier que j'ai connu
lorsqu'en chemin le soir dans l'auto
l'homme-chat m'en a rappelé un précédent
dont on a trouvé le nom durant le trajet
quant à celui du premier
j'ai fouillé tous mes contacts linkedin
qui ont travaillé à cette banque
ainsi que leurs propres contacts
en ayant ce maudit nom
sur le bout de la langue
mais je ne l'ai pas trouvé
me disant que le cerveau est bien fait
d'oublier les choses inutiles

un peu plus tard dans la soirée
c'est en abandonnant ma quête
que son nom m'est revenu

son nom
son visage
sa voix
son attitude détestable

et il n'est réellement pas sur linkedin
probablement retraité
quelque part où on ne lui tient pas rigueur
où il ne rend pas de compte
et où il approuve tout
avec beaucoup de goût.


samedi 2 octobre 2021

pavillon


pavillon de verre
pelletier de fontenay architectes

à l'aube de notre douzième fin de semaine
à la villa du lac
je ne qualifierai plus cet endroit de chalet
ou de résidence secondaire
alors que le palace serait
notre résidence principale

ce n'est pas l'hôtel
on n'y dépose pas nos valises
on n'y est pas de passage

maintenant que nous sommes
de mieux en mieux installés
il est clair que la villa est chez nous
et non plus l'ancienne maison d'untel
nous connaissons le terrain
nous y avons travaillé
carlito s'y promène seul
nous connaissons mieux les voisins
et savons même le nom
de la co-propriétaire du restaurant
au village d'à côté
nous ne sommes plus des touristes
ni de nouveaux arrivants
et encore moins des villégiateurs
surtout que depuis quelques temps
il y a même du courier
dans notre boîte aux lettres au chemin

on partage nos semaines
presqu'à temps égal aux deux endroits

il n'y a pas grand chose
qui distingue notre vie 
sous l'un ou l'autre de ces toits
à part le fait
qu'ici il n'y a ni télévision
ni laveuse à linge
et que là-bas il n'y a pas de table de billard

aux deux endroits
nous travaillons le jour
nous nous reposons le soir
et nous gérons toutes les affaires qui occupent
nos vies de travailleurs et de propriétaires

quand on embarque dans l'auto
avec carlito
nos sacs de linge propre ou à laver
nos équipements informatiques
pour aller de la ville à la campagne
ou vice-versa
c'est comme si on empruntait un long corridor
qui a pour forme l'autoroute
dont le paysage change
au gré des saisons

on passe d'une aire de vie
à une autre
et ce n'est pas vraiment plus dépaysant
que de passer d'un pavillon à l'autre
au musée des beaux-arts
de montréal ou de québec

c'est cela
nous vivons dans deux pavillons
le palace en ville
et la villa au lac

      en termes impérialistes
      nous pourrions même dire
      que nous y battons pavillon

à la campagne
grâce à l'espace supplémentaire
et le paysage magnifique
nous recevons plus souvent
et gardons même à dormir
avec déjeuner et randonnée compris
je ne sais pas à quand remonte la dernière fois
que quelqu'un a séjourné chez nous
avec nous
à part pa' et ma'
dans le cadre de leurs pélerinages annuels à montréal

l'homme-chat et moi
sommes étonnamment affables
le lendemain matin
alors que deux ou trois autres personnes
lisent en pijama au salon
une tasse de café à la main

cela nous prenait juste un peu plus d'espace
pour redevenir moins sauvages
ironiquement
c'est en campagne que cela se passe
grâce à l'air frais et aux promenades
nous devenons des êtres plus civilisés

au pavillon du lac.


dans un tout autre ordre d'idée
ce que je viens de décrire
se traduit en terme fiscal par
être un résident
je parle pour nous de campagne et de ville
mais cela s'applique également d'un pays à un autre
mener les activités courantes de la vie
équivaut à résider à cet endroit
on peut donc être résident de plusieurs endroits
comme de plusieurs pays
et cela occasionne des incidences fiscales
pour ceux que cela intéresse
lire l'arrêt thomson ici
qui a déterminé par jurisprudence
les critères considérés pour évaluer
si l'on réside ou non au canada à un moment donné
et que l'on y est assujetti au paiement des impôts
où si l'on n'y est que de passage.


samedi 25 septembre 2021

chiner

 


le prix des bahuts scandinaves d'occasion
a considérablement augmenté
depuis notre achat il y a près de sept ans
du buffet danois du palace
au marché aux puces saint-michel

j'avais imaginé un décor
de moitié du vingtième siècle
pour le séjour du chalet
en restant très minimaliste
mais avec de beaux morceaux choisis
pour amplifier la vasteté de l'espace
et mettre en valeur
le foyer et la vue extérieure

ainsi nous avons apporté
des chaises une lampe et un tapis du palace
et cela nous prenait un beau bahut
et une grande table ronde
assortie de quatre chaises en bois

nous avions l'idée de tout acheter usagé
ce que nous adorons faire
mais nous ne pouvions plus aller
au marché aux puces saint-michel
n'étant pas à montréal les fins de semaine

comme pour pleins d'autres choses
nous nous sommes connectés
à des particuliers vendant leurs biens
sur la plateforme kijiji

acheter d'occasion comporte de nombreux avantages
le premier étant d'abord écologique
le fait de prolonger la durée de vie d'un objet
plutôt que d'en fabriquer un neuf
a des répercussions écologiques évidentes
le second étant de trouver quelque chose
qui n'est pas ou plus disponible en neuf
comme ce fut le cas du pédalo d'andré vandal
dont les stocks étaient épuisés en magasins cet été
le troisième est bien sûr économique
même en contexte de pénurie
il est rare d'acheter un objet usagé
pour plus cher que sa valeur à neuf
le quatrième est pédagogique
car comme on ne trouve pas toujours exactement
ce que l'on a en tête
on doit faire un effort de recherche
sur l'objet convoité
le style l'époque l'origine
bref on s'instruit en achetant par exemple
une table danoise en bois de rose
le cinquième avantage et non le moindre
est que l'on rencontre toutes sortes de gens

ce fut le cas d'andré de boileau
et son super pédalo
ce fut le cas de virginie devenue son chum
à sainte-adèle
pour la base de très grand lit en bois
ce fut le cas de la dame libanaise
qui nous a donné un rendez-vous obscur
dans un stationnement sur côte vertu
pour l'ensemble de coutellerie
venant dans un étui en plastique bleu
et qui voulait nous vendre par la bande
une belle tête de lit en très bon état
ce fut le cas pour monsieur je ne sais qui
à saint-jean-sur-richelieu
pour la table de billard
récupérée de l'hippodrome de montréal
ce fut le cas de yuri
et son confrère russe
qui ont expertisé la table sur place
et l'ont déménagée et réassemblée au chalet
ce fut le cas de marie-ève de deux-montagnes
qui est descendue dans l'ouest de la ville
avec les quatre chaises
en bois de rose et en cuirette

et ce fut le cas de mathieu
collectionneur et restaurateur 
de meubles d'époques scandinaves
dont l'adresse dans hochelaga-maisonneuve
ne pouvait laisser présager jusqu'au dernier moment
s'il s'agissait d'un commerce
d'un atelier ou d'une résidence privée

mathieu donc qui habite au coin 
de la rue moreau
là où ont vécu mes deux fils
à leur naissance il y a plus de trente ans
et qui tripe sur l'aspect un peu edgy du quartier
mathieu qui nous répond
quand on lui demande s'il utilise des produits doux
pour restaurer ses meubles
que non ils sont corrosifs
qu'on ne devrait pas les boire
mais que puisqu'il travaille en arrière
de son appartement
il n'a aucune plainte des locataires vivant au-dessus de chez lui
mathieu dont l'entrée et le salon
sont un showroom de magnifiques pièces scandinaves
midcentury
mathieu qui collectionne et qui
en chinant de nouveaux morceaux
doit se débarasser d'autres meubles pour faire de la place
mathieu qui ne vend que peu
mathieu qui nous explique comme il l'a fait sur kijiji
que le bahut qu'il nous vend n'est pas danois
mais bien canadien et en teck
produit dans les années quatre-vingt
par mobican fabriquant de meubles haut-de-gamme
dans ses installations de saint-jean-sur-richelieu
mathieu qui nous suggère d'entretenir le meuble
en le frottant à l'huile de citron
une fois par saison
et qui nous en donne une bouteille neuve
parce qu'on ne connaît pas pas ce dont il parle
mathieu qui est en train de restaurer
une belle table ovale danoise en bois de rose
et avec qui on conclut un deal
pour la lui prendre telle quelle
et qui fait une moue car il ne pourra pas
en terminer la restauration à son goût
mathieu qui nous prête des couvertures de déménagement
et nous aide à embarquer les beaux morceaux
dans la remorque dont nous avions tapissé le fond
mathieu qui nous dit comment installer la table à l'envers
puis le bahut entre les pattes de la table
couché sur le dos
et comment tout strapper pour ne pas que ça bouge
ou cogne pendant le transport

bref
mathieu comme les autres personnes
qui revendent leurs affaires
est un passionné de ses bébelles
et veut que l'on en prenne soin
comme il l'a fait avant nous

il n'y a pas vraiment de meilleur marketing
que ces rencontres et ces histoires
et le sentiment de satisfaction
que nous procure un achat de la sorte
est infiniment plus grand
que celui d'acheter un objet anodin
similaire à celui du voisin
dans un centre d'achat générique.